Les Derniers articles

Voir Plus

Faire un don aux Petites Soeurs des Pauvres

Visite de Franciscain International à Genève le 1er mai

Une douzaine de membres de la famille franciscaine de Franche Comté (dont un frère et deux sœurs clarisses) se sont retrouvés à Genève le 1er mai dernier pour une visite de « francicans international » (FI). Le matin, nous avons été accueillis à la paroisse St Nicolas de Flue par une laïque franciscaine qui est bénévole à FI. Puis frère Markus Heinze, directeur exécutif de la délégation est venu nous parler de l’équipe qu’il coordonne et des réalisations dans cette instance internationale.

Le beau temps nous a permis de pique-niquer dans le parc d’un musée à proximité de l’ONU, après avoir visité rapidement les bureaux de ‘FI’ dans lesquels se tenait une rencontre de travail.

Ensuite une déléguée d’origine roumaine et un frère béninois nous ont présenté une action entreprise depuis plusieurs années dans le nord du Bénin en faveur des enfants dits « sorciers ». Il s’agit d’une coutume ancestrale ethnique qui consiste à abandonner voire à éliminer à la naissance des enfants qui naissent dans une position inhabituelle. L’action entreprise grâce à ‘FI’ a permis de récupérer ces enfants pour les éduquer dans des structures adaptées puis ensuite, informer ces ethnies en montrant que ces enfants vivent comme les autres sans danger pour ceux qui les entourent.

Nous avons terminé cette journée par une visite de l’ONU, la salle de conférence historique, puis la nouvelle salle, plus vaste et surtout plus adaptée sans pouvoir hélas participer à une plaidoirie comme cela était prévu initialement. Nous pouvons nous réjouir de ces actions concrètes humbles mais efficaces en faveur des droits élémentaires des plus petits et de l’accueil largement positif que ‘FI’ a acquis au sein de cette grande instance, en cohérence avec la spiritualité franciscaine.

SONY DSC

Ensuite une déléguée d’origine roumaine et un frère béninois nous ont présenté une action entreprise depuis plusieurs années dans le nord du Bénin en faveur des enfants dits « sorciers ». Il s’agit d’une coutume ancestrale ethnique qui consiste à abandonner voire à éliminer à la naissance des enfants qui naissent dans une position inhabituelle. L’action entreprise grâce à ‘FI’ a permis de récupérer ces enfants pour les éduquer dans des structures adaptées puis ensuite, informer ces ethnies en montrant que ces enfants vivent comme les autres sans danger pour ceux qui les entourent.

Régis Laithier

Aliquam Donec leo. sed ultricies id felis Phasellus ut facilisis