Les Derniers articles

Voir Plus

Faire un don aux Petites Soeurs des Pauvres

Quelques réflexions sur le thème : “choisis la vie”

Suite à notre rencontre régionale et à l’intervention de soeur Anne-Marie, voici quelques uns des points dont nous avons discutés lors de cette journée :

« Choisis la vie ! »

 

A travers les expériences vécues au quotidien, nous voyons certains critères se dessiner qui nous permettent de dire que nous avons  choisi la vie ! 10 critères pourraient être ainsi formulés :

1/ J’ai un objectif qui est clair, je sais ce que je veux vivre

2/ J’ai un objectif qui est en lien avec ce qui est important pour moi

3/ J’ai un objectif qui est en ouverture aux autres et à moi

4/ Je prends des moyens ajustés pour atteindre cet objectif

5/ Je sais gérer le temps que j’ai pour atteindre cet objectif

6/ Je sais renoncer à moi ou à quelque chose pour atteindre cet objectif et je rejoins en cela le mystère pascal. Tout choix est renoncement à quelque chose ou à soi pour que d’autres aient la vie.

7/ Je sais utiliser mes 5 sens et suis à l’écoute de mon corps, sur un chemin d’incarnation qui me permet d’anticiper, de prévoir les conséquences de mes choix de vie.

8/ Je peux relire mes expériences précédentes et voir quels apprentissages m’ont permis de donner la vie

9/ Je sais persévérer malgré les obstacles en me rappelant mon objectif et en consentant aux efforts pour l’atteindre

10/ Je sais qu’au final, le seul but qui soit à rechercher à travers tout est d’aimer.

 

Partage sur l’Evangile (Luc 16,1-13)

Le gérant reconnaît sa faiblesse, sa pauvreté, son incapacité à travailler ou à mendier. Il sait être à l’écoute de son corps. Mais il ne vit pas jusqu’au bout le choix de vie qui a pour but d’aimer. Ce qui frappe pourtant chez ce gérant, c’est la rapidité avec laquelle il prend des décisions qui vont non seulement lui donner de la vie à lui mais à d’autres aussi ! Et c’est sans doute cela que Jésus admire ! « Vite, assieds-toi et écris cinquante ! ». Ainsi, reconnaissance de sa pauvreté et choisir la vie vont de pair. Et la vie jaillit de façon bien surprenante !

Sainte Claire d’Assise et les Sarrazins

Le cloître de Saint Damien où vivent Claire et ses sœurs est un jour envahi par les Sarrazins. Or Claire est fragile, malade et alitée. Comment va-t-elle choisir la vie en pareil moment pour elle et ses sœurs ? Les exhorter à se cacher ? A fuir en courant ? A combattre en héroïnes ou à succomber en martyres de la foi ? Rien de tout cela ! Claire demande à être placée avec le Saint Sacrement devant cette force du mal qui envahit le monastère.  Le Saint Sacrement  est cette petite hostie dans la cassette qui est amenée et où il est déposé ! Rien à voir donc avec les images pieuses où le Saint Sacrement est brandi et élevé face à l’ennemi ! C’est la faiblesse qui vient au devant de la force. Et c’est la voix du Seigneur telle la voix d’un enfant qui se fait entendre en son cœur et qui lui promet sa protection pour elle, pour ses sœurs et pour la ville d’Assise. Claire n’a rien d’une héroïne grecque.  Le Christ lui-même au jardin des Oliviers n’est pas allé en héros vers Sa mort ; au contraire, Il demande que la coupe soit éloignée et c’est une réelle agonie qu’Il endure. Voilà la vraie foi. Celle qui choisit la vie en consentant à la faiblesse, à la pauvreté.  Pauvreté et choisir la vie vont ensemble. « Seigneur, garde mes sœurs, car moi je ne peux pas ! » : voilà la prière de Claire et voilà comment elle choisit la vie : en se remettant avec confiance entre les mains de Celui qui est la Vie !

Soeur Anne-Marie

 

 

elit. quis, facilisis venenatis adipiscing luctus elit. ultricies Phasellus