Les Derniers articles

Voir Plus

Faire un don aux Petites Soeurs des Pauvres

Journée régionale “François va, répare ma maison…”

La rencontre régionale Bourgogne Franche-Comté. 10 mars 2019

Pour notre rencontre régionale du mois de mars, nous nous sommes inspirés du jeu franciscain « le poverello » pour l’activité du matin. Un grand « jeu » est donc proposé ; les 60 participants à la rencontre sont répartis en groupes de 8 à 10 personnes avec un animateur, sur le thème :

«François, va et répare ma maison qui tu le vois tombe en ruines ».

Le but est de construire en commun une église avec des «pierres » ( une quinzaine de pièces préparées à l’avance)

Dans chaque équipe, 10 séquences( 5 à 7 mn) sont proposées comprenant des mimes, des dessins et des questions sur la vie de st François et de ste Claire.

Pour chaque séquence mime, une fiche est fournie aux volontaires (2 à 4) qui réalisent le mime ; les autres participants cherchent le titre, puis essaient de décrire la scène évoquée le plus fidèlement possible.

ex de mime : le procès intenté par Bernardone et la protection de l’évêque.

Autres activités proposées : dessins ( ex. Le loup de Gubbio) et questions sur la vie des deux saints (ex. le cantique de frère soleil). Avec chaque fois, une phase de description et e réflexion sur la scène évoquée.

A la fin de chaque séquence, l’animateur donne une pièce d’un puzzle construit par les plus jeunes. A la moitié du puzzle, puis à la fin, l’équipe va poser une « pierre » pour la construction de l’église.(donc 2 pierres pour les 10 séquences).

Cette activité un peu ludique a beaucoup intéressé les participants, même les plus jeunes qui accompagnaient leurs parents.

L‘après-midi, après l’eucharistie et le repas partagé, nous avons réfléchi sur le thème de « La maison commune ».

Tout d’abord , un exposé sur une famille qui s’est prise au défi du zéro déchet après une chute de revenus ; retenons la règle du BISOU :

– B comme en a t-on besoin,

– I comme immédiat ; prendre le temps de la réflexion,

S comme semblable ; ne possède-t’on pas un objet qui peut rendre le même service

– O comme origine avec les problèmes d’éthique,

– U comme utile !

Puis 5 ateliers de réflexion sur les solutions à apporter pour sauvegarder la planète :

– l’empreinte écologique,

– réduire la consommation liée à l’informatique,

– investir autrement,

l’église verte,

– atelier découverte.

En résumé une journée enrichissante et pleine de vie.

cof