Les Derniers articles

Voir Plus

Faire un don aux Petites Soeurs des Pauvres

Renouveau de la présence franciscaine en Yvelines

Une fraternité franciscaine composée essentiellement de jeunes couples vient d’être érigée officiellement au Chesnay. Ses débuts coïncident avec les célébrations du 8ème centenaire de l’arrivée des premiers frères franciscains en France, anniversaire qui sera fêté un peu partout en France le 1er octobre, notamment à Paris.  

 C’est dans l’ancien couvent des frères capucins au Chesnay – aujourd’hui maison Saint Jean-Baptiste – qu’a été érigée officiellement le 17 septembre dernier une nouvelle fraternité franciscaine de laïcs en présence du ministre provincial des capucins en France et de divers représentants de la famille franciscaine. Cette fraternité composée d’une vingtaine de membres, avec une majorité de jeunes couples avec enfants, porte le nom de ‘Fraternité Père Marie-Joseph’, du nom d’un frère capucin qui a beaucoup œuvré le siècle dernier pour les fraternités de laïcs dans l’Est de la France, notamment à Bitche en Moselle. Elle a aussi la caractéristique d’être internationale puisqu’en ses rangs figure un jeune couple d’Italiens récemment arrivé à Versailles.

Cet événement a été l’occasion pour la fraternité d’accueillir six nouveaux venus et de célébrer l’engagement définitif de deux de ses membres dans l’Ordre Franciscain Séculier, ordre créé du vivant même de saint François pour permettre aux laïcs de vivre un idéal évangélique à la suite du Christ pauvre et serviteur.

Passer de l’Evangile à la vie et de la vie à l’Evangile.

Les fraternités franciscaines sont de petites équipes de laïcs se retrouvant régulièrement pour prier, louer, partager et se former, notamment en approfondissant leur connaissance de la spiritualité de saint François et de sainte Claire. Elles adhèrent à une Règle, le ‘Projet de vie évangélique’ et sont accompagnées par un frère franciscain ou capucin, parfois aussi par une sœur clarisse ou sœur franciscaine, parfois encore par des laïcs spécialement formés. Comme le rappelle le ‘projet de vie’, il s’agit pour ses membres de « passer de l’Evangile à la vie et de la vie à l’Evangile ».

Pendant longtemps, la famille franciscaine a été très présente dans les Yvelines mais cette présence s’est faite plus discrète au fil des ans après la fermeture du monastère des soeurs clarisses à Versailles, puis plus récemment le départ des frères capucins installés au Chesnay. Aujourd’hui restent toutefois une petite communauté de sœurs franciscaines à Versailles et une demi-douzaine de fraternités séculières de laïcs dans différents coins du diocèse.

800 ans de présence franciscaine en France fêtés le 1er octobre à Paris

L’érection canonique de la jeune fraternité Père Marie-Joseph coïncide avec le 8ème centenaire de l’arrivée des premiers frères franciscains en France en 1217, à Vézelay, du vivant même de saint François. Ce jubilé a été célébré de diverses façons tout au long de l’année.

François Blanty