Les Derniers articles

Voir Plus

Faire un don aux Petites Soeurs des Pauvres

Formation en chemin à Lourdes

Lourdes 17-18 novembre – 1er week-end de formation « En chemin trinitaire à la suite de François d’Assise ».

 

Cette formation, s’adressant à tous les membres de la Fraternité Franciscaine Séculière, en situation de responsabilité, ou d’assistance spirituelle, ou désirant tout simplement approfondir sa vocation de franciscain séculier, a pour objet de se réapproprier nos racines et de pouvoir devenir témoin.

Les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, et Poitou-Charentes, se sont mis « en quatre » pour assurer à tous un confort matériel durant ce week-end (merci pour le Jurançon, le café, la tisane..) et également pour permettre de vivre les temps de prière communautaire qui jalonnaient ce week-end. Benoit, de la région Limousin également invitée à ce temps de formation à Lourdes, pourra raconter aux absents, combien est nourrissante cette expérience de rencontre en inter-région.

Les deux intervenants, François Delmas Goyon et frère Dominique Lebon se sont principalement appuyés sur les deux premiers chapitres du livre de Carlo Paolazzi, « en chemin trinitaire avec Saint François d’Assise », pour nous présenter les deux axes de spiritualité et son socle. Le socle : le désir de Dieu. L’axe vertical, la relation au Dieu Trine. L’axe horizontal, la désappropriation et la fraternité. Pour nous parler du lien entre la prière et nos existences, de la place de Dieu le Père, du Fils pleinement homme et pleinement Dieu, de l’Esprit, lien d’amour entre le Père et le Fils. Pour entrevoir comment la vie spirituelle est une réponse à Dieu qui m’appelle…

Dans toute notre vie, dans notre prière, nous avons retenu que Dieu est premier, que tout vient de Lui. Dieu est Bien souverain et créateur de tout bien. Reconnaître que tous les biens viennent de Dieu exigent que l’on s’en désapproprie. Dans la prière, je prends conscience de l’amour de Dieu en moi. La prière va m’aider à acquérir un « flair évangélique ». Toute notre vie va devenir prière.

Quarante huit heures de vie fraternelle, au cours de laquelle nous nous sommes une fois de plus découverts frères et sœurs, si différents, mais partageant une même foi, un même amour. Dimanche soir, après la messe présidée par frère François Bustillo, nous nous sommes dit ‘au revoir’, en espérant vivement nous retrouver dans moins de 3 mois pour le second week-end. Rassurés par les apports des intervenants, qui se sont magnifiquement accordés à nos esprits, nous comptons bien d’ici-là replonger dans nos notes et parcourir ou reparcourir le livre de Paolazzi . Nous irons voir le dernier chapitre puisqu’il parait que le prochain week-end s’y référera.

Paix et joie.

Christine ECAULT