Main navigation

Les Derniers articles

Voir Plus

Faire un don aux Petites Soeurs des Pauvres

Engagements dans la Fraternité Séculière du Limousin

Les Franciscains séculiers s’engagent par la promesse de vie évangélique à vivre l’Évangile selon la spiritualité franciscaine, dans leur condition séculière.” Article 8 Constitutions générales

 

Laurence 17 décembre 2017

Il y a seize ans, sur l’invitation de Sœur  Monique, franciscaine, nous avons assisté avec Patrick à une soirée étudiante de découverte de Saint François d’Assise.
Suite à cette rencontre, un petit groupe de laïcs s’est formé, qui se réunissait une fois par mois pour réfléchir à la proposition de Saint François et prier ensemble, accompagnés par une sœur ou un frère franciscain. La « Fraternité en chemin »était née. Au fil des années, le groupe a évolué : certains sont partis, appelés ailleurs par le travail ou un autre mouvement, d’autres sont arrivés.
Je me sens bien dans cette fraternité : chacun y est accueilli dans sa différence, avec un respect et un amour fraternel sincères, avec bienveillance.
Lors de chaque rencontre, nous sommes invités à relier l’Evangile à notre vie quotidienne avec l’éclairage du projet de vie franciscain : vivre en frères, être porteurs de paix, prier.

Cet été, nous avons participé en famille au relais pour la paix. Une semaine de marche dans les Alpes sur la route d’Assise qui relie le Vezelay à Assise. Cette démarche nous obligeait à la simplicité matérielle (puisqu’il fallait porter son sac à dos) à l’effort, à la rencontre de personnes courageuses, généreuses, à l’humilité, à la louange, à la prière. Toutes ces rencontres, riches et simples, m’ont confortée dans mon envie de m’engager à mon tour dans le projet de vie évangélique proposé par Saint François, tout au long de ma vie.
C’est une grande joie pour moi de faire cette démarche en couple.

 

Françoise 17 décembre 2017

Je désire profondément continuer à suivre le Christ dans ma vie de chaque jour. A l’image de François et de Claire, je souhaite vivre l’Amour du Christ dans le partage avec mes sœurs et mes frères qui me sont donnés, avec Christian mon mari, Pierre, Quentin et Magali nos enfants et avec les plus pauvres et cela en toute humilité.

J’aime à redire les paroles de Monseigneur Dom Elder Camara : « J’aimerais être humble flaque d’eau pour refléter le ciel »

Voilà déjà plus de 16 ans que je chemine avec la famille franciscaine, que des frères et des sœurs m’accompagnent pour avancer sur ce chemin de foi. Avancer, c’est mettre un pas devant l’autre, faire un pas pour l’amour du prochain, faire un pas pour l’amour de DIEU, notre relation aux autres trouve son équilibre dans notre relation à DIEU et réciproquement. Je crois que la prière peut nourrir notre attention aux autres et que prêter attention à celles et ceux qui ont besoin qu’on leur accorde un regard aimant, une écoute attentive, une parole bienveillante nourrit notre prière. C’est dans ce mouvement de l’évangile à la vie et de la vie à l’évangile que la spiritualité franciscaine trouve sa raison d’être.

S’engager c’est poser sur le sol la première pierre d’un cairn sur un sentier de montagne. Un cairn doit être vu de loin pour signifier à tous que le chemin passe par là. Inutile de chercher à poser la pierre parfaite, non, c’est l’amoncellement de toutes les pierres qui fera signe. Un cairn n’appartient pas à celui qui a placé la première pierre, il appartient à tous ceux à qui il servira de repère dans le brouillard ou par beau temps pour qu’à leur tour eux aussi  en ajoutant leur pierre, ils consolident l’édifice. Alors je compte sur vous frères et sœurs pour me rappeler que cette entrée dans la famille franciscaine séculière passe par le respect d’un projet de vie à la suite de saint François d’ASSISE, que ce chemin invite à l’itinérance, qu’il n’est chemin que si je l’emprunte pour avancer.